Compte rendu

 

Compte rendu d'une réunion de la Division francophone le 30 août 2002 à Berlin

La Division francophone a tenu une 2e réunion lors de la 8e Conférence des Nations Unies pour les Noms Géographiques. La liste des participants est donnée en annexe.

L’ordre du jour suivant a été adopté :

1 - Approbation du compte rendu de la précédente réunion

2 - Examen du programme de travail proposé par le président

Point 1

A. Vallières demande que la liste des participants à la dernière réunion soit si possible plus claire et plus complète que la photocopie accompagnant le compte rendu, afin de pouvoir être exploitée pour établir des contacts. Cette liste sera saisie et rediffusée, et par ailleurs les coordonnées des membres seront introduites dans le fichier général implanté sur le site de la division. En outre, le règlement remanié sera joint en annexe au présent compte rendu.

Le compte rendu est adopté.

Point 2

M. Attahi propose en action 11 de « voir s’il y a une possibilité d’organiser un séminaire ou un atelier sur la toponymie et le développement durable ». Cette proposition étant adoptée, les responsables de l’action 11 seront MM. Attahi, Fofana et Dorion.

M. Dorion pose la question de savoir si ce séminaire pourrait être jumelé avec un stage de formation. Les membres répondent par l’affirmative ; la division pourrait faire inscrire au programme d’action de ce groupe de travail une recommandation sur l’organisation d’un séminaire pour les pays francophones. A cet effet, il y a lieu de se référer à une résolution de la 5e Conférence (Montréal, 1987), qui recommande « d’engager les pouvoirs publics a reconnaître que la normalisation des noms géographiques occupe une place importante dans les programmes de coopération et d’assistance technique internationales ».

M. Attahi propose ensuite en action 12 de prévoir un « appui technique pour le développement des projets nationaux, dans le cadre de programmes bilatéraux et multilatéraux ». Cette proposition est adoptée, les membres sont invités à réfléchir à un coordonnateur possible. 

M. Dorion propose en action 13 de « demander aux membres de relever auprès des pays les références des source s toponymiques les plus pertinentes (officielles ou les plus fiables), en vue de la base de données des exonymes, et comment y accéder ». Cette proposition est adoptée, les coordonnateurs en seront H. Dorion et S. Lejeune.

A. Vallières propose en action 14 « l’appui que la division pourrait apporter à un projet d’établissement d’une chaire de toponymie au Canada », étant entendu que la création d’une chaire est conditionnée par trois facteurs : un programme d’enseignement et de recherche et les ressources humaines qui y correspondent au sein d’une Université, l’existence de projets impliquant des organismes extérieurs (en l’occurrence les projets liés aux travaux du GENUNG), des appuis financiers d’organismes partenaires. Cet appui pourrait dans un premier temps prendre la forme d’un courrier aux autorités concernées.

Lorsque cette chaire sera créée, cette action aura un effet de retour vers la division francophone, car elle permettra de contribuer à l’organisation de stages de formation dans d’autres pays.

A. Vallières suggère d’ajouter en action 15 « l’entretien du site Web de la division francophone », et il se propose comme coordonnateur ; cette proposition est adoptée à l’unanimité.

A. Vallières et S. Lejeune se proposent comme coordonnateurs de l’action 4 « Bulletin d’information toponymique ».

Le secrétariat de la division enverra des exemplaires des 2 premiers numéros du Bulletin d’information aux participants qui en ont fait la demande.

Enfin, M. Dorion suggère que le prochain Bulletin fasse référence à des documents qui seront tenus disponibles, permettant de convaincre les autorités de l’importance de la normalisation toponymique.

Le projet de programme de travail ainsi remanié et adopté est joint au présent compte rendu.

Le président                                Le secrétaire

Pierre Planques                           Sylvie Lejeune