Compte rendu

 

Compte rendu d'une réunion de la Division francophone le 27 août 2002 à Berlin

La Division Francophone s’est réunie lors de la 8e Conférence des Nations Unies pour les Noms Géographiques. La liste des participants est donnée en annexe.

L’ordre du jour suivant a été adopté :

1 Election du président et du secrétaire de la division

2 Approbation du projet de règlement intérieur de la division

3 Suite des actions actuellement en cours et programme de travail

4 Questions diverses

1 - En préambule, P. Planques indique qu’il a été élu président de la division en 1998, sans précision de la durée de son mandat. Il propose donc de remettre en jeu le poste de président lors de chaque nouvelle Conférence, soit environ tous les 5 ans. Cette proposition est adoptée par les membres présents ; P. Planques, candidat, est réélu à l’unanimité. D’autre part, P. Planques estime nécessaire de nommer également un secrétaire, en cas de besoin de soutien. S. Lejeune accepte de remplir cette fonction. Cette proposition est acceptée à l’unanimité.

2 - Dans le cadre de l’action nº10 du programme de travail de la division, à savoir Recherche de financements pour certaines participations, P. Planques a contacté en octobre dernier l’Agence intergouvernementale de la Francophonie. Celle-ci a donné son accord de principe, mais la démarche a subi des retards, de telle sorte qu’à la fin du mois de juin seulement quelques pays avaient des représentants désignés. L’Agence a alors souhaité établir une convention avec la division francophone pour le versement de la subvention, ce qui imposait d’ouvrir un compte bancaire au nom de la division francophone, cette subvention ne pouvant pas être versée sur un compte particulier.

Dans le cadre des statuts du GENUNG, P. Planques propose aux membres d’établir un règlement intérieur, qui permettra d’identifier une personne juridique habilitée à ouvrir un compte au nom de la division.

A propos du point 3 prévoyant que pour appartenir à la division francophone il faut en faire la demande auprès du bureau, MM Fofana et Attahi font observer qu’une démarche volontaire et individuelle n’aura pas autant de poids qu’une appartenance automatique de chaque pays a la division francophone, qui représente la superstructure capable de fédérer l’ensemble des pays de la francophonie. Ils souhaitent la plus grande influence possible de cette division auprès des pays en voie de développement parlant le francais, et ils estiment que le simple fait d’être francophone et faire partie du GENUNG devrait suffire pour faire partie de la division.

M. Dorion suggère que dans les objectifs on incite les pays francophones à participer aux travaux et qu’ensuite les organismes de la francophonie en soient officiellement informés. En conclusion, la mention suivante sera ajoutée en tête des objectifs du règlement intérieur :

« Encourager les membres du GENUNG faisant partie de la francophonie à participer activement aux travaux de la division francophone, et prendre à cette fin toute mesure susceptible d’encourager cette participation. »

Par ailleurs, M. Dorion souhaite que le dernier objectif soit élargi à « toute question toponymique intéressant la langue française ». Enfin, la mention sur la composition est modifiée comme suit :

« Pour être membre de la division, il faut faire partie du GENUNG et il suffit d’en informer le bureau ».

À la question de M. Fofana sur la sensibilisation des autorités gouvernementales pour la réalisation des objectifs du GENUNG, la division insiste sur la nécessité d’information de la part des membres, dans la mesure où ils sont mobilisés et font une intervention efficace auprès de leurs autorités nationales.

M. Attahi pose également la question du mode de financement des activités de la division : la part des travaux consacrée au GENUNG se situe dans le cadre des activités professionnelles de chacun, au sein de son propre organisme.

Enfin, le règlement ne comporte pas d’indication de fréquence des réunions.

Après modifications ci-dessus mentionnées, le règlement est approuvé.

3 – Le programme de travail de la division a été adopté définitivement en juin 2000. Les nouveaux membres de la division sont invités à produire un petit rapport concernant l’état de la toponymie dans leur pays. Cet état des lieux ayant été fait lors de la session de formation, M. Dorion propose que celui-ci soit inclus dans le prochain bulletin d’information de la division ; cette proposition est adoptée.

MM. Dorion et Vallieres proposent également d’indiquer 2004 comme date envisagée pour l’achèvement de l’action 7, devenue « Base de données des exonymes français ».

En conclusion, le président de la division suggère aux membres de réfléchir à un plan de travail pour les 5 ans à venir : la mise au point de ce plan de travail pouvant se faire lors de la prochaine réunion de la division, prévue le vendredi 30 août 2002 de 13h à 14h.

4 – À la question du président sur l’utilité ou non d’indiquer sur le site Web de la division les noms et les coordonnées des membres, ceux-ci répondent par l’affirmative.

Le président                            Le secrétaire

Pierre Planques                        Sylvie Lejeune